top of page

Crâmée

Un solo sur les chagrins d’amour mêlant danse, théâtre physique et clown, avec une point de fouet, aussi.

Création novembre 2024, Théâtre de l'Etincelle, Genève

Parfois, quand Cramoisi est amoureuse, elle se met à la poubelle - c’est qu’elle a du mal, avec le sentiment de rejet. Cramoisi se trouve donc accroupie dans un grand container, dans lequel elle a amassé n’importe quel bibelot qui a le moindre rapport avec son crush. Elle y ressasse chaque détail de ce qui s’est passé au peigne fin, de la virgule dans un texto au frôlement de mains. Elle ne lâche rien de ces signes du destin, telle une accumulatrice compulsive – et franchement, ça pue. 

Une fois sortie de sa poubelle avec grand fracas, car oui, elle a du mal à faire les choses discrètement, Cramoisi cherche à se consoler comme elle peut… Clope à la main, elle fait son allumeuse jusqu’au bout des doigts. Il faut savoir qu’à l’époque, elle avait commencé à fumer pour pouvoir aller draguer devant les boîtes de nuit.

Et maintenant? Maintenant, elle analyse sa dernière rupture - clairement, il était intimidé. En plus, il était Sagittaire, ascendant Bélier et lune en Scorpion… elle aurait dû s’en douter, ça n’allait pas coller.


Elle s’agrippe ainsi à son paquet de clopes pendant qu’elle se livre à vous – enfin, elle se plaint quoi. Elle pleure en bavant les cendres de la clope qu’elle vient de s’éteindre sur sa langue, car sa vie n’est que souffrance, de toute façon, et personne n’est là pour l’en empêcher, car elle est seule, voyez-vous, si seule… Un peu comme Edith Piaf, en fait. Edith Piaf, elle s’y connaît aussi en peines de cœur.

Et malgré tout, Cramoisi croit tellement en l’Amour qu’elle pourrait même le trouver dans une volute de fumée de cigarette. Elle aimerait que vous l’y trouviez vous aussi.

Un peu comme Edith Piaf quoi.
 

60 minutes, avec paroles en français, anglais ou allemand

© Aline Zandona

Concept, mise en scène, interprétation Sophie Ammann
Mise en scène Pauline Raineri

Création lumière et technique Laurent Schaer
Photographies Aline Zandona, Alban Delachenal

Production Tacky Productions, Genève

Soutiens

Résidence de recherche au Théâtre Pitoëff, avec le soutien de la Ville de Genève

bottom of page